20181020_140933

20181020_121241

Leader des organisations de la société civile en matière de Gouvernance dans la ville de Matadi, la Commission Diocésaine Justice et Paix Matadi a réuni, mercredi 27 février 2019, dans la salle paroissiale Notre-Dame Médiatrice, en ville-basse, les acteurs étatiques et non étatiques basés à Matadi, dont l’objectif a été d’évaluer l’état d’avancement du processus du Plan de Développement Urbain pour bénéficier des allocations de la Banque Mondiale.

58 personnes dont 11 étatiques et 47 non étatiques y ont participé activement.

En passant en revue l’exécution du budget de l’exercice antérieur, il a été constaté avec amertume la non-réalisation des  travaux prévus. Cela peut entraîner des  conséquences graves pour la ville de Matadi, à savoir la privation d’allocations de la part de la Banque Mondiale lors de l’évaluation des critères des performances. Et, pour tenter d’y remédier, il a été constitué, en toute urgence, une équipe chargée de rédiger une lettre de demande d’audience au Maire pour lui expliquer de vive voix le risque qu’encourt présentement la ville face à cette institution financière.